24 juillet 2009

Têtes de bois et bille de clown

    Malestroit (Morbihan), maison au bord du canal. 
Posté par flomar à 10:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

23 juillet 2009

ROUGE

      MALESTROIT (Morbihan), au bord du Canal de Nantes à Brest. QUIBERON, glace au coquelicot, fameuse selon Camille ! GRANVILLE - Les fleurs animées, bleuet et coquelicot (NYPL) C'est la Dame de Pareillas qui a vu ROUGE VIF avec une pseudo association de préservation de la nature !!!
Posté par flomar à 13:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
22 juillet 2009

Têtes d'hortensias ...

    Rochefort en Terre (Morbihan) ... plus grosses que la tête de Camille !
Posté par flomar à 23:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
21 juillet 2009

A l'eau ...

Bientôt la fin des soldes ... Dernière démarque sur les costumes de bain ! (NYPL)
Posté par flomar à 10:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 juillet 2009

Art postal

Absente quelques jours, je vous laisse des idées de correspondance ... A vos plumes, à vos pinceaux, à vos aiguilles, à vos ciseaux, à vos SMS, à vos emails ...       PICASSO - Lettres à Gaby Lespinasse - 1916 - Musée Picasso (Europeana) A bientôt le plaisir de vous lire ...
Posté par flomar à 10:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
19 juillet 2009

Les jumeaux de la nuit (fin)

Ma petite soeur Elise Savait pas encore son nom. Je l'appelais Brise-bise Elle m'appelait Garçon. Ah ! le ventre bel et bon ! Ah ! la merveilleuse tour Où Brise-bise et Garçon Se jouaient de jolis tours ! N'étions pas du tout pressés De prendre l'hélicoptère. Savions de manière innée Qu'il faudrait pleurer sur terre. On a dû mettre les fers C'est maman qui nous l'a dit. Ca marchait tout de travers Pour sortir du paradis ! Ma petite soeur et moi Avons, paraît-il,... [Lire la suite]
Posté par flomar à 08:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

18 juillet 2009

Fleur d'amandier

Sans doute avons-nous besoin aujourd’hui de la poésie, plus que jamais. Afin de recouvrer notre sensibilité et notre conscience de notre humanité menacée et de notre capacité à poursuivre l’un des plus beaux rêves de l’humanité, celui de la liberté, celui de la prise du réel à bras le corps, de l’ouverture au monde partagé et de la quête de l’essence. - Mahmoud DARWICH J'ai découvert ce poète palestinien, disparu en 2008, à l'occasion de la rediffusion  jeudi soir sur France Culture, de son récital à l'Odéon Théâtre de... [Lire la suite]
Posté par flomar à 10:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
17 juillet 2009

Les jumeaux de la nuit (2)

[...] Ah ! oui, quelle joie ! Le ventre chaud de maman. Et comme on avait la Foi Dans la suite des évènements. Je me souviens à loisir De nos rires, de nos jeux Enfermés dans le plaisir Ruminant comme des boeufs. On jouait à cache-cache A se donner du talon A Sambre-et-Meuse-Macache A Saute-moi-Colimaçon. On courait à perdre haleine D'une artère à un vaisseau. Quand venait une baleine On lui faisait le gros dos. Les c'risiers étaient en fleurs On tirait sur les... [Lire la suite]
Posté par flomar à 09:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
16 juillet 2009

Clafoutis aux abricots

8 gros abricots -  4 cuillères à soupe de pistaches non salées - 2 oeufs - 60 g de sucre - 1 sachet de sucre vanillé - 40 g de farine - 15 g de beurre fondu - 1/8 l de lait - sucre glace   Codex Vindobonensis - la récolte des abricots (Europeana) Couper les abricots en gros dés. Concasser les pistaches. Verser au fond des petits moules. Battre les oeufs en omelette. Ajouter les sucres, la farine, mélanger. Ajouter le beurre fondu et le lait. Répartir dans les moules, et cuire 25 mn à 180°C. ... [Lire la suite]
Posté par flomar à 09:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 juillet 2009

Les jumeaux de la nuit

Dans le ventre de maman Nous avons cohabité Ma petite soeur et moi Un automne et un été. Ah quel singulier bonheur ! Quel superbe appartement ! Loué à l'année, au mois Selon le rythme des coeurs. C'aurait pu être à Greenwich Le pays des méridiens Où l'on mange des sandwichs Pour ne pas mourir de faim. C'aurait pu être à Deauville A Stockholm, Saint-Sébastien A la montagne, à la ville Non, c'était dans le jardin. Un jardin très suspendu Rempli de folles odeurs On se... [Lire la suite]
Posté par flomar à 11:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :